faux plafond_1

Le faux plafond est de plus en plus présent dans les foyers. Il faut dire qu’il dispose de nombreux avantages, pour ne citer que son aspect esthétique et ses qualités d’isolant. Il couvre le plafond d’origine qui peut être endommagé, mal isolé ou trop haut. Nous allons voir dans cet article les points essentiels à connaître sur le faux plafond.

La définition d’un faux plafond

Comme nous venons de le préciser, il s’agit d’un élément à placer sous le vrai plafond dans le bien d’améliorer l’apparence, mais surtout l’isolation de la pièce. Un faux plafond permet notamment de cacher les câbles et les canalisations qui gâchent un peu l’esthétique d’une maison. Il vous aide ainsi à rehausser votre décoration intérieure en choisissant la finition qui vous convient le mieux. Il est même possible de jouer avec les volumes pour créer une meilleure harmonie dans la pièce concernée. Pour obtenir un rendu à la hauteur de vos attentes, nous vous conseillons de faire appel à un installateur faux plafond Bruxelles. En un mot, le faux plafond constitue une excellente option pour embellir une habitation et améliorer son isolation.

Les différents types de faux plafonds

Vous trouverez sur le marché deux différents types de faux plafonds. Le premier s’appelle le plafond suspendu et le second n’est autre que le plafond tendu.

Le plafond suspendu

Ce type de faux plafond permet d’optimiser un espace pouvant recevoir des câbles électriques et permettant de mettre en place un éclairage intégré. Il est particulièrement efficace en termes d’isolation thermique et acoustique. Pour l’installer, il faut une fixation à un agencement métallique léger constitué de suspentes et de rails. Un faux plafond suspendu est composé de lames de bois ou de PVC, de plaques et plâtre et de briques à plafond en terre cuite ou en céramique. Il a l’avantage de s’adapter à tous les types de structure porteuse, que ce soit du bois, du béton ou de l’acier. Le cas échéant, il est très facile à démonter et à remonter.

Le plafond tendu

Ce type de faux plafond convient surtout à ceux qui souhaitent camoufler un plafond principal endommagé. C’est aussi un bon isolant thermique et sonore. Par ailleurs, les finitions sont au choix : matte, laquée, satinée ou avec motifs. Il s’adapte également à tous les types de structure porteuse. Un plafond tendu est composé d’une toile thermoplastique traitée contre les UV. Il convient parfaitement à la cuisine puisqu’il résiste tout aussi bien à l’humidité qu’à la forte chaleur. Il est facile d’entretien puisqu’il est lavable.

Pourquoi faire appel à un installateur de faux plafond ?

Quel que soit le type de faux plafond que vous choisissez, il convient de faire appel à un installateur compétent pour le poser correctement. Il existe certaines erreurs à éviter si vous voulez que la pose soit réussie ! Par exemple, il faut bien calculer l’épaisseur de la couche d’isolant sous les lames de bois ou de PVC. Il est proscrit de coller les plaques de plâtres du faux plafond. Beaucoup d’autres règles d’installations sont encore à respecter ! Conséquemment, il vaut mieux contacter directement un professionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *